Pour faire face aux déficiences de l’appareil locomoteur induisant des difficultés à se déplacer, l’utilisation d’une aide à la mobilité est souvent nécessaire. Elle favorise des déplacements + aisés, + confortables, + stables, + fonctionnels, + proches de la normale. Ces aides ont la capacité d’atténuer ces déficiences pour apporter + de fonctionnalité. Elles peuvent être utiles autant en phase de récupération (rééducation) pour optimiser et accélérer celle-ci (court terme), qu’en phase séquellaire pour compenser une diminution des capacités (moyen et long terme).

A tous les âges de la vie et depuis bien longtemps déjà, ces aides à la mobilités participent au bien-être de la personne à mobilité réduite et contribuent à la réduction des chutes.

Jusqu’il y a peu, différentes cannes ont pu prouver le bénéfice de leur utilisation. Qu’elles soient simples, béquilles, anglaises, en bois, en métal, … on les emploie depuis des siècles! Ces cannes ont l’avantage de ne monopoliser qu’une main pour être manipulée mais elles nécessitent une bonne coordination. Devant être soulevée à chaque pas, elles n’offrent donc qu’une aide intermittente.

Cette perte d’appui peut générer instabilité, inconfort, ralentissement de la vitesse, chutes, douleurs ou engendrer des défauts de marche pour contrebalancer cette difficulté (marche en 3 temps). 

Innovation dans les aides techniques à la marche : une solution pour des besoins spécifiques

Il y a quelques dizaines d’années, sont apparus les cadres de marche (gadot, tribune, marchette, …) qui, comme les cannes, doivent être soulevés à chaque pas. Au fil du temps, ces cadres se sont équipés de roulettes. D’abord 2 roulettes et 2 bouchons (souvent remplacée par les traditionnelles balles de tennis), avant d’être complètement à roulettes (rollators/déambulateurs). Ces derniers offrent un appui constant durant l’ensemble du cycle de marche, permettant d’améliorer la fluidité (marche en 2 temps), la vitesse de marche, l’équilibre, l’endurance, la qualité et la sécurité de marche. Force est de constater que les rollators, malgré la peur que les 4 roulettes génèrent, ont conquis le monde des aides techniques. Ils sont entrés dans les habitudes et il n’y a plus de doute concernant leur utilité (en 2017 + de 40.000 déambulateurs remboursés en Belgique). Malheureusement, il nécessite deux membres supérieurs valides pour le guider et leur encombrement rend leur utilisation difficile dans les espaces restreints.

2018, l’évolution est en marche ! Après plusieurs années sans évolution majeure au niveau des aides à la mobilité, une nouvelle aide à la marche combinant les qualités du rollator et de la canne a vu le jour : La Wheeleo. Elle combine l’appui constant du rollator (100% du cycle de marche) avec le faible encombrement et la manipulation à une main de la canne. Mise au point par Geoffroy Dellicour, kinésithérapeute au CHNWL, elle est initialement proposée à la personne hémiplégique mais fut rapidement utilisée dans de nombreuses autres situations : sénior, neurologie, pédiatrie, rhumato, orthopédie, …

La Wheeleo est la première canne quadripode à roulettes. Elle offre une expérience de marche qu’aucune autre aide n’apporte.

Légende : 

Classement des aides à la mobilités en fonction de deux critères : Appui constant/intermittent et manipulation à une/deux mains. La Wheeleo est la seule aide à la mobilité qui permet un appui constant au sol (avantage du rollator) et peut être manipulée à une main (avantage de la canne)

Avantage de la Wheeleo par rapport à une canne classique :

  • Aucune coordination nécessaire : elle avance et se place naturellement à l’endroit où son utilisateur en a besoin. Pendant la marche simple comme lors des changements de direction, son utilisateur peut s’appuyer sur elle en toute sécurité et se concentrer sur son activité sans être dérangé par la manipulation de celle-ci.
  • Elle tient debout quand on la lâche (pour prendre et manipuler un objet) alors qu’une canne classique peut tomber quand on la pose contre un mur et engendrer un risque de chute non négligeable lorsqu’il faut la ramasser.
  • Elle diminue les contraintes de la marche : l’appui constant diminue les effets des contraintes que le corps subit pendant l’appui. La marche est moins douloureuse et plus confortable.
  • Elle apporte une aide permanente (100% du temps de marche) et permet une nette amélioration de l’équilibre.
  • Elle favorise un meilleur rendement de la marche: Avec la même énergie, la personne parcourt une distance plus grande. Dans ses déplacements quotidiens, elle se fatigue donc moins.
  • Les paramètres de marche peuvent être significativement améliorés : longueur de pas, fréquence, symétrie, vitesse, mise en charge et redressement

Avantage de la Wheeleo par rapport à un rollator :

  • Elle peut être facilement utilisée dans un espace restreint comme une habitation ou un appartement (entre deux fauteuils, …) alors que la rollator est souvent bien trop encombrant pour être manipulé à l’intérieur.
  • Elle est manipulable à une main, même pendant les manœuvres alors que le rollator nécessite l’utilisation de deux mains. Elle laisse une main libre pour ouvrir une porte, porter et manipuler un objet.

La Wheeleo fait aujourd’hui partie intégrante des aides à la mobilité. Elle sera utilisée en fonction des conditions d’utilisation, des capacités de la personne et de ses besoins (ou des objectifs thérapeutiques fixés).

Geoffroy Dellicour
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Share on print
Print