Les effets Wheeleo en vidéo

Suivez toutes les vidéos sur la chaîne Youtube Innorehab

Découvrez les effets de la Wheeleo. Mieux que des mots, les vidéos parlent d’elles-mêmes. Seulement quelques minutes séparent les différentes prises de vue d’un même patient. Les vidéos comparatives présentées sur cette page sont réalisées avec des patients en rééducation (Centre Hospitalier Neurologique William Lennox, en Belgique).

Seulement quelques minutes séparent les différentes prises de vue d’un même patient. La seul consigne :  » effectuer un aller retour entre ces deux points de repère, sans tomber ». Nous pouvons dès lors observer leur vitesse spontanée qui varie en fonction de l’aide à la mobilité utilisée.

 

Ce patient présente une hémiplégie depuis 2 ans. D’habitude il marche avec une canne quadripode classique. Sa vitesse de marche plafonne depuis bien longtemps. Il ne semble plus y avoir beaucoup de progrès possible. 

L’utilisation de la Wheeleo change la situation. Il se sent plus stable et se permet donc d’augmenter sa vitesse de marche : marche en 2 temps, augmentation de la cadence, de la symétrie, de la longueur des pas, …

C’était donc la canne quadripode qui limitait sa vitesse de marche et non ses propres capacités.

La Wheeleo est bien adaptée à ses difficultés

Cette patiente présente un syndrome de Guillain Barré. Nous pouvons observer, à gauche, avec la canne quadripode classique, une instabilité importante du bassin. Afin de maintenir son équilibre durant le déplacement de la canne quadripode classique, elle s’arrête en double appui. Elle adopte une marche en 3 temps, d’autant plus marqués durant le demi-tour. Sa marche est saccadé et lente.

A droite, avec l’aide de la canne quadripode à roulettes Wheeleo, elle adopte naturellement et spontanément un marche beaucoup plus fluide (moins saccadée). Ses paramètres de marche changent au point de lui permettre de doubler sa vitesse de marche, avec le même niveau de confort et de stabilité (vitesse spontanée).

L’augmentation spontanée de la vitesse démontre que la situation est plus favorable avec la canne Wheeleo. Elle fait l’effet d’une rollator à une main, beaucoup plus maniable qu’une rollator classique.

Cette patiente, présentant une hémiplégie suite à un AVC, marche encore avec de nombreux « défauts/compensations » : fauchage, asymétrie de la statique, lenteur et marche en 3 temps.

Sur la vidéo de droite, avec l’aide de la canne Wheeleo, nous pouvons observer la disparition de cette marche en 3 temps. Cette amélioration spontanée lui permet d’augmenter sensiblement sa vitesse de marche ainsi que d’autres paramètres : statique, cadence, …

Il reste encore beaucoup de chose à faire pour améliorer sa marche. Néanmoins, la Wheeleo permet à la patiente de ne plus devoir se soucier de supprimer sa marche en 3 temps. Elle adopte une marche plus proche de la normale de manière précoce. Cela n’aura qu’un effet bénéfique (répétition, intensité, renforcement positif).

La Wheeleo lui permettra d’atteindre plus rapidement l’autonomie dans ses déplacements durant son hospitalisation (retour en chambre à pied après la kiné).

Chez ce patient, l’utilisation d’une canne quadripode (ou tripode) génère de la fatigue et des déséquilibre plus important que l’utilisation de la canne Wheeleo. Le varus du pied est accentué.

La canne Wheeleo ne lui permet pas encore d’être autonome mais lui permet d’adopter une marche plus proche de la normale, plus stable et plus confortable.

La Wheeleo est la première canne utilisée après l’utilisation des barres parallèles ou de la rampe.

Cette vidéo présente les premiers pas d’un patient « fraichement » arrivé au centre de rééducation neurologique William Lennox

Cette vidéo illustre l’impact de l’aide à la mobilité sur le type de marche.

A gauche, avec une canne quadripode classique, ce patient présentant une hémiplégie adopte spontanément un marche en 3 temps. Cela lui permet d’assurer toujours deux appui au sol pour maintenir son équilibre. 

A droite, ce même patient, 2 minutes plus tard, avec la canne à roulettes Wheeleo, adopte une marche en deux temps. Grâce à la Wheeleo, il peut toujours assurer deux appuis au sol tout en adoptant une marche en deux temps, plus proche de la normale.

Un rollator/déambulateur pourrait donner le même effet car il permet également une appui constant au sol. Néanmoins, ce patient, paralysé de la moitié de son corp, ne peut manipuler aisément un rollator/déambulateur à quatre roues.

Dans ce comparatif, vous pouvez observer le déplacement de ce patient présentant une ataxie importante suite à un traumatisme crânien.

La marche avec une canne classique pose autant de problème que sans canne. Cette aide à la mobilité ne l’aide pas.

L’utilisation du rollator/déambulateur à 4 roues est une bonne solution (stabilité, tout terrain, siège, …) mais il monopolise les deux mains en plus d’être fort encombrant dans les petits espaces.

La Wheeleo offre un aide intermédiaire entre le rollator et la canne (ou sans canne). Elle lui permet d’avoir une marche aussi correcte qu’avec un rollator en lui permettant de maintenir une main libre pour interagir avec l’environnement.

Elle donne juste l’aide qui lui faut pour être stable, confortable avec une marche de qualité tout en le stimulant à progresser. Le rollator peut dans certains cas donner trop d’aide.

Ce patient marche de manière autonome avec la Wheeleo à l’intérieur et utilise le rollator/déambulateur pour l’extérieur (trajet vers le bâtiment d’ergothérapie, ballade).

Ce patient présentant une hémiplégie droite suite à un accident vasculaire cérébral est déjà capable de marche en 2 temps (il avance sa canne en même temps que la jambe opposée) avec une canne quadripode/tripode classique.

Néanmoins, l’utilisation de la Wheeleo lui permet d’améliorer spontanément sa qualité de marche : augmentation de la longueur des pas et de la cadence. Sa vitesse est presque doublée.

Ce patient pourra dans un avenir proche marcher avec une canne béquille aussi facilement qu’avec la Wheeleo car ses capacités physiques s’améliorent encore.

La Wheeleo aura été utilisée pour lui permettre de marcher de manière autonome (et avec une bonne qualité de marche) plusieurs jours (voir semaines) avant) plus tôt.

La Wheeleo est un outil de rééducation permettant d’améliorer la rééducation en terme de qualité et de rapidité.

Cette vidéo comparative illustre l’effet de la Wheeleo sur la marche d’une personne présentant une mobilité réduite suite à un AVC.

Avec une canne tripode, elle marche en 3 temps. Cette démarche est une compensation classique de la personne qui souhaite améliorer sa stabilité.

Une canne quadripode est utilisée car normalement plus stable qu’une canne simple classique. Néanmoins, une canne doit être soulevée à chaque pas. Elle est en l’air + de 50% du temps. Quand elle est en l’air, elle n’offre aucune aide.

La caractéristique de la Wheeleo est qu’elle permet un appui constant au sol (elle ne doit pas être soulevée à chaque pas). De plus, elle est manipulable à une main, indispensable pour un hémiplégique.

La Wheeleo lui fait doubler sa vitesse.

Notez que c’est la canne quadripode qui semble la plus instable (prêt à basculer) alors que la Wheeleo reste stable proche du patient. La Wheeleo est toujours au bon endroit.

Ce patient, cumulant hémiplégie est traumatisme osseux au MI, présente une faiblesse très importante des extenseurs du membres inférieurs gauche. 

Afin de permettre la mise en charge de ce membre inférieur plégique, nous avons du avoir recours à une orthèse (KAFO – Knee Ankle Foot Orthosis) bloquant son genoux en extension durant la phase d’appui.

Il a peu confiance en ce membre inférieur et compense cette faiblesse par un appui très important sur son aide à la marche.

Vous pouvez observer que malgré l’appui très important, la Wheeleo reste toujours au bon endroit, sans emmener le patient vers la chute. Il n’y a pas besoin de frein sur la Wheeleo pour qu’elle reste stable. Vous pouvez même observer une plus grande instabilité (risque de basculement) avec la canne quadripode classique.

La Wheeleo procure une marche plus fluide.

La Wheeleo, ici utilisée comme outil de rééducation, facilite les déplacements et lui permet d’adopter et de répéter (important pour apprentissage) une marche de meilleure qualité.

Ce patient présente une hémiplégie gauche avec des troubles associés : héminégligence, troubles exécutifs, troubles sensitifs, dysarthrie, …

Après plusieurs mois de rééducation, ces troubles associés sont encore très gênant. Vous pouvez en effet observer qu’avec la canne quadripode classique, il est complètement désorganisé. Une fois il fait quatre pas avant de bouger sa canne. Une autre fois la canne est trop devant, trop sur le côté, sur deux pieds, … Il fait tellement attention à la gestion de sa canne (à droite) qu’il néglige encore + son hémicorps gauche et l’environnement. 

La charge attentionnelle requise pour manipuler la Wheeleo est nettement plus faible que pour une canne. La manipulation d’une canne classique nécessite une coordination importante.

Avec la Wheeleo, il n’atteint pas l’autonomie mais il adopte une marche plus rapide, plus fluide, plus stable, mieux organisée. La marche est plus confortable pour lui-même et pour l’aidant.

Elle devient plus fonctionnelle.


Ce patient présente un syndrome de Guillain Barré. Vous pouvez l’observer avec différentes aides à la marche. 

Le rollator fonctionne très bien, lui donne une bonne vitesse et du confort. Malheureusement, il est fort encombrant à l’intérieur de sa chambre. 

La Wheeleo lui offre plus de maniabilité et une vitesse encore supérieure à la canne béquille. 

Avec l’amélioration de ses capacités, il pourra sans doute un jour marche aussi bien avec une canne simple qu’avec une Wheeleo. 

La Wheeleo est une aide à la marche de transition, entre un rollator et une canne béquille.

Quand marcher avec un rollator est trop facile…

Quand marche avec une canne béquille est trop difficile…

La Wheeleo est alors une aide à la mobilité de transition qui stimule les réactions d’équilibration tout en gardant une marche de qualité.

Quelle canne lui apporte le plus de stabilité ?

Nous retrouvons le patient du comparatif #6 pour mettre en évidence la stabilité de la canne Wheeleo par rapport à une canne quadripode classique chez un patient qui présente une ataxie cérébelleuse.

Nous pouvons facilement voir les mouvements dysmétriques lié au déplacement de la canne quadripode classique. Ces mouvements ne sont pas observés avec la Wheeleo. 

Il peut donc profiter de la Wheeleo pour stabiliser son corps et marcher de manière plus fluide, plus calme et plus confortable.

Roulettes >< instabilité

La Wheeleo, de part son appui constant au sol et sa grande maniabilité, est l’aide à la marche idéale pour les déplacements dans les petits espaces.

La canne Wheeleo peut avantageusement remplacer le rollator qui n’est pas pas manipulable à une main et qui est beaucoup trop encombrant.

Même Saint Nicolas peut avoir besoin d’une aide plus adaptée que sa crosse. En effet, il doit soulever sa crosse à chaque pas. Ce n’est pas idéal. Il est moins stable et se fatigue beaucoup plus.

La Wheeleo lui offre une meilleur stabilité, une marche plus fluide et plus confortable.


Pour les personnes à mobilité réduite ayant un trouble visuel important, il est très difficile d’utiliser une canne blanche (balayage de droite à gauche) tout en manipulant une canne classique (alternance de mouvement avant arrière avec un appui). La coordination de ces deux mouvements est presque impossible.

La Wheeleo par son appui constant, son faible besoin d’attention pour la manipuler, sera tout à fait compatible avec le balayage d’une canne blanche.

La Wheeleo est une aide à la mobilité intéressante en cas de cécité associée à une mobilité réduite.